Emile Tubiana
Ma terre natale
Beja, Tunisise

« Vous voyez ces plaines! Elles sont une partie de moi-même et moi je suis une partie d'elles! » Puis : « Elles sont sacrées ». Ces champs et ces plaines restent toujours ma terre natale, comme pour un Français les Vosges ou la vallée du Rhône, comme pour un Allemand la Rhénanie ou la Westphalie. Et vous, habitants de cette noble cité, mes voisins, mes amis, vous qui êtes nés de la même terre, nos familles ont vécu des siècles sous le même ciel, nous avons dégusté ensemble l’air pur de nos plaines, de nos montagnes et de nos collines, nous avons été bercés par le même amour que nos grands-mères et nos grands-pères ont su nous transmettre. Ils nous ont enrichis du patrimoine spirituel accumulé de génération en génération pendant des siècles. Je ne me souviens pas de vos noms ni de vos visages, mais je sais qui vous êtes, que vous soyez vivants ou dans l’au-delà, je vous reconnaîtrai de si loin, car vous êtes les grains de cette même terre que moi, et je vous aime inconditionnellement.



Saturday, December 18, 2010

Les parcelles de vérité

Les parcelles de vérité

Chaque religion est basée sur des parcelles de vérité
Par la suite décorées pour bien être acceptées
Les géants qui avaient laissé des textes sacrés,
Afin d’éclairer les êtres perdus, qui cherchaient,
Avaient l’intention de transmettre certaines vérités
Pour permettre au peuple endormi de se réveiller.
Ceux qui venaient après n’étaient pas scrupuleux
Ils changeaient les paroles des vieux
Pour leur servir, croyant faire mieux.
Pourtant pensant en embellissant bien faire,
Cette action leur semblait nécessaire
Pour la compréhension de l’être humain
Ils changeaient les mots de leurs propres mains
Leur intention semblait de bonne foi et sage
Mais ne se rendait pas compte des dommages
Le moindre changement des paroles, parfois
Changeraient le sens et la force à la fois
Que les sages voulaient transmettre
Dans les textes originaux à tous les êtres.
Ces ajouts avaient changé entièrement
La perception des messages d’antan
Aujourd’hui chacun s’accroche aux écrits
Que les parents lui avaient transmis
Comme l’unique et la pure vérité
C’est pourquoi il ne faut pas argumenter
Avec quelqu’un d’une autre croyance
Même si celui-ci nous fait confiance
Celui qui argumente et celui qui l’écoute
Avaient appris ces paroles goutte par goutte
Depuis de longues années. C’est pourquoi
Il faut respecter les opinions et la foi
En gardant le silence et le calme dans son cœur
C’est ainsi qu’on découvre son bonheur.

Copyright 2010 Emile Tubiana

No comments:

Post a Comment